Banqueenligneavis.com » Assurance » Quel est le prix moyen d’une assurance moto ?

Quel est le prix moyen d’une assurance moto ?

Souhaitez-vous acheter une moto ? Qu’elle soit neuve ou d’occasion, vous devrez savoir qu’une fois achetée, celle-ci aura besoin d’être assurée.

Pour éviter que cette assurance ne soit à l’origine de plus de dépenses, il est important de dénicher la meilleure offre qui soit. Celle-ci devra non seulement être faite à un prix raisonnable, mais aussi vous offrir toutes les garanties possibles.

Quel est alors le prix moyen d’une assurance auto ? Comment se calcule-t-il ? Découvrez toutes les réponses dans cet article.

Calcul du prix d’une assurance moto : les éléments les plus importants

Il est très important de savoir comment se calcule le prix d’une assurance moto, car c’est cela qui vous permettra d’apprécier la qualité d’une offre. Ainsi, le prix d’une assurance moto dépend des critères qui suivent.

  • Le profil du conducteur : il est question de savoir ici, si vous êtes un jeune motard ou un conducteur classique.
  • Le permis de conduire : l’assureur cherchera à connaître la catégorie du permis du conducteur de moto. Celle-ci pourrait être A, A1 ou encore A2.
  • Les habitudes de conduite : l’agent assureur doit connaître et parfaitement maîtrisés les parcours habituels du conducteur, son style de conduite (lent, rapide) et bien autres.
  • Le type de moto que l’utilisateur souhaite assurer : celle-ci peut être sportive, de collection, routière, etc.
  • La valeur marchande ou encore le prix d’achat de la moto.

En plus de ces critères, le tarif d’une assurance moto prend également en compte les garanties que vous souhaiterez avoir pour votre moto. Qu’elles soient facultatives oucomplémentaires, celles-ci entreront forcément dans ce calcul. Cela est loin d’être terminé, car même votre situation géographique (département ou ville) influencera la somme que vous devrez débourser pour assurer votre moto.

formules d’une assurance moto

Les différentes formules d’une assurance moto

D’une manière générale, il existe trois types de formules d’assurance moto.

  • La formule au tiers

Obligatoire, elle est l’assurance minimale que doit posséder tout conducteur de moto pour espérer rouler avec cette dernière. En cas d’incident majeur, la formule au tiers ne couvre que les dommages matériels et corporels de la victime. Vous, en tant que conducteur, vous ne bénéficierez avec cette formule d’aucune prise en charge. D’où la nécessité de recourir en plus de celle-ci à d’autres formules plus complètes.

  • La formule intermédiaire

Ajoutée à la première, la formule intermédiaire comprend des garanties supplémentaires. Parmi ces dernières, vous avez l’assurance en cas de vol, de catastrophes naturelles, etc. Au vu de tout ce qu’elle offre, cette dernière est souvent assimilée à une formule à carte.

  • La formule tous risques

La formule tous risques est la formule la plus conseillée à tout conducteur de moto. Comme son nom l’indique si bien, elle est assurance qui vous couvrira entièrement si vous êtes victime d’un accident de circulation. Il faut tout de même faire très attention avant de signer votre contrat d’assurance. En effet, chaque assureur a la possibilité d’inclure les garanties qu’il souhaite dans chacune des formules précédentes.

Quelques idées de prix d’assurance moto

Comme nous l’avons déjà vu plus haut, le prix d’une assurance moto dépend de plusieurs facteurs. Ainsi, si en tant que jeune motard vous conduisez une 125 cm3 neuve et que vous avez souscrit à une formule tous risques, vous payerez jusqu’à 200 euros.

Un prix qui, pour des conducteurs classiques se retrouvant dans les mêmes conditions, s’élèvera à 100 euros. Ces 200 euros qu’un jeune motard doit payer ont été, en effet, majorés de surprimes qui diminueront au fil des années, et finiront par complètement s’annuler. Dans le cas, où cette 125 cm3 est remplacée par une moto de collection ou sportive, ce prix sera aussi différent.

En définitive, le prix d’une assurance moto est une somme qui se calcule en fonction d’un certain nombre de critères bien précis. Vous devrez donc prendre en compte tous ces paramètres avant de juger si l’offre que votre assureur vous propose est bonne ou pas. Pour vous aider, vous pourrez utiliser un comparateur de prix d’assurance moto.

Attention à la puissance de votre deux-roues

puissance de votre deux-rouesEn effet, la souscription ne sera pas la même pour un scooter de 50 cc et un deux-roues de 125 cc. C’est pour cette raison qu’il faut être très précis sur le site https://www.assurance-cyclo-scooter.com/, cela vous évite les mauvaises surprises qui peuvent entacher votre portefeuille. En effet, une assurance scooter sera plus onéreuse si votre engin est plus performant, comme c’est déjà le cas pour les voitures. Une berline d’entrée de gamme et usagée sera moins coûteuse à assurer qu’un 4×4 de dernière génération et pratiquement neuf.

  • Lorsque vous remplissez le formulaire, soyez très précis, cela vous évite d’avoir une assurance qui ne répond pas à vos attentes.
  • Le scooter doit forcément être accompagné d’une assurance adaptée lorsque vous vous déplacez, un contrôle pourrait être réalisé.
  • Le défaut d’assurance est passible d’une amende que ce soit pour les deux-roues ou les voitures.
  • Si vous avez des lacunes concernant cette recherche, utilisez la carte grise de votre engin pour récupérer les informations les plus importantes.

Le simulateur pourra alors trouver rapidement la marque et la référence de votre scooter afin de calculer le prix le plus juste pour ce contrat. Vous pourrez payer directement ce dernier en ligne et imprimer immédiatement votre macaron. Si ce dernier se fixe sur le pare-brise d’une voiture, vous pouvez le positionner au niveau de la carrosserie de votre scooter. Ne négligez pas cette recherche, car elle permet réellement de trouver une assurance pas chère que ce soit pour des déplacements occasionnels, éphémères ou très intensifs. N’oubliez pas de mentionner la zone de stationnement, car les risques de vol sont plus faibles avec notamment un parking fermé dans une propriété par exemple. Cela permet aussi de réduire considérablement le prix de votre assurance, d’où l’intérêt d’être vigilant et ne mettre de côté aucun détail.